La micronutrition par les algues, vue par Virginie Terrier

Pauline

Virginie Terrier est nutritionniste et micronutritionniste depuis 15 ans au sein de la clinique Efficium, dont elle a la direction. Elle forme les professionnels de santé à la micronutrition et la phytothérapie. Elle anime conférences en prévention santé à la demande de grandes entreprises.

Virginie est passionnée par la nutrition et la micronutrition, qu’elle juge solide sur le plan scientifique mais également efficace par la rapidité et la durabilité des résultats obtenus.

En parallèle de cette activité professionnelle intense elle est maman de deux enfants, pratiquante de Yoga et d’activités de sport nature.

Pour elle, prendre soin de sa santé est un engagement qui commence chaque jour avec ce qu’on met dans son assiette.

Virginie Terrier s’est prêtée au jeu du questions-réponses pour Algorigin. Découvrez comment cette spécialiste de la micronutrition conseille les algues santé à ses patients.

Algorigin : Comment définiriez-vous- la micronutrition ?

Virginie Terrier : La micro nutrition est pour moi la science des petits éléments comme les vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés et bactéries de la flore intestinale. C’est en fait la nutrition avec une grande loupe, on considère les mécanismes de fond, les processus enzymatiques, les productions hormonales, les fonctions et dysfonctions des organes.

A : A qui s’adresse la micronutrition ?

V : Elle s’adresse particulièrement aux personnes qui veulent mettre l’alimentation au service de leur propre fonctionnement physiologique, mais également à tous ceux qui souffrent de problèmes de santé chroniques ou récurrents.

A : Pourquoi avez-vous choisi d’introduire les algues santé dans vos prescriptions ?

V : Tout d’abord puisque le fond de ma pratique porte sur l’aliment, et je ne considère pas les algues comme des compléments, mais comme des super aliments ultra performants. Je les conseille donc en apport régulier pour beaucoup de patients.

Elles sont efficaces sur un large spectre d’indications comme les virus, allergies, inflammation, l’oxydation, la récupération, la fatigue….

Avec les algues santé, il n’y a aucun risque, ni contre-indication, ni même interactions médicamenteuses, sauf pour la chlorella, qu’il faut manier avec justesse.

A : Quels sont vos retours sur vos prescriptions d’algues santé ?

V : Effectivement je prescris Spiruline Fer, puisque la complémentation en fer est importante dans beaucoup d’objectifs santé, et le fer de spiruline est particulièrement bien assimilé et ne provoque pas d’inconfort comme la plupart des autres fers.

J’ai beaucoup de bonnes expériences dont une avec un athlète de haut niveau.

Il souffrait d’une carence en fer coriace, qui diminuait également son taux de globules rouges et donc son oxygénation musculaire. En 3 mois de complémentation avec Spiruline Fer et l’Elixir de Spiruline à l’effort, il a complètement normalisé son taux de fer et son hémoglobine remonte elle aussi.

Je conseille aussi l’AFA Klamath lors de blessures ou douleurs chroniques, tendineuses, ligamentaires, musculaires ou articulaires.

Enfin, j’ai une totale adhésion pour la spiruline liquide, l’Elixir de Spiruline qui est une boisson d’effort naturelle et idéale chez les sportifs qui ont tendance à avoir des réactivations virales ou grosses phases de fatigue suite à des efforts prolongés.

Je le conseille sur les sports d’ultra endurance et l’amélioration des performances et de la récupération sont clairement notables.

A : Enfin, quels sont les 3 principaux conseils que vous donnez aux sportifs ?

V :

  • Jamais d’activité de plus de 45 min sans boisson glucidiques, sinon vous oxydez votre muscle. Je conseille idéalement l’Elixir de spiruline à dose d’1 cuillère à soupe dans 500ml d’eau par heure d’effort ou au minimum un sirop dilué ou jus de pomme dilué.
  • Si vous avez des infections récurrentes (herpès, virus, état fébrile), maitrisez-les, car au bout de 3-4h d’effort elles se réactivent et plombent vos performances. Usez donc des antiviraux naturels comme la spiruline avant et après vos efforts longs.
  • DORMEZ, un temps de sommeil inférieur ou égal à 6h par nuit triple le risque de blessures !
En savoir plus sur Virginie Terrier :

– Sports : yoga, danse, ski, randonnée
– Métier : Nutritionniste et Micronutrionniste

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *