Histoire de la spiruline

Une micro-algue bleu-vert datant de 3.5 milliards d’années

La spiruline est une cyanobactérie ou micro-algue bleu-vert apparue il y a 3.5 milliards d’années sur Terre. Elle est particulièrement reconnaissable à sa forme spiralée mesurant de 0,2 à 0,5 mm de long.

Cet organisme unicellulaire capable de photosynthèse est à l’origine de tous les végétaux terrestres ainsi que de l’apparition des êtres vivants aérobies (qui utilisent de l’oxygène pour vivre).

Son apparition a permis, par ce processus de photosynthèse, de transformer l’atmosphère irrespirable en un environnement viable pour les organismes utilisant de l’oxygène.

Actuellement, on considère que 90% de l’oxygène terrestre (environ 330 milliards de tonnes) provient des algues.

Présentes sur tous les continents hormis l’Antarctique, les micro-algues bleu-vert sont représentées par 1 500 espèces dont 36 comestibles. On retrouve des traces de Spiruline à l’état naturel lorsque certaines conditions sont réunies (eaux chaudes, alcalines et très riches en sels minéraux) et situées entre 35° Nord et 35° Sud. De la spiruline est même présente dans le désert du Sinaï, où seules quelques gouttes d’eau peuvent suffire à la « réveiller ». En séchant, la spiruline se transforme en particules vertes qui se conservent très bien.

La spiruline à travers le monde…

Au Mexique, les Aztèques consommaient déjà la spiruline sous le règne de l’empereur Montezuma (1467 -1520). Friand de poisson, ce dernier missionnait en effet d’athlétiques coursiers pour couvrir les 300km qui séparent le golfe du Mexique de Mexico afin de pouvoir consommer du poisson frais. Ces coureurs se relayaient et pouvaient couvrir de grandes distances grâce à leur EPO naturel… la spiruline séchée ! Récoltée grâce à des filets à mailles extrêmement fines sous forme d’une boue bleue-verte, elle était séchée en galettes, consommée avec des céréales et assaisonnée de chilmolli (sauce à base de tomate, piment et épices).

La spiruline issue de Mexico a malheureusement disparue. En effet, les conquistadors ont asséché les lacs fournissant de la Spiruline afin de créer des terres agricoles pour y cultiver du maïs, des tomates etc. ou les transformer en pâturages. C’est ainsi que la spiruline a été oubliée. C’est en 1960 qu’un ingénieur français prend la tête d’une usine de production de soude à Mexico et se bat contre une boue bleue qui englue les machines, il brûle alors cette substance avec les ordures jusqu’au jour ou il l’identifie comme de la spiruline.

Sur les rives du lac Tchad, la spiruline forme un épais tapis vert récolté par la tribu Kanembous. Traditionnellement, les femmes récoltent la spiruline grâce à des paniers tressés et égouttent cette boue à même le sable des dunes, en plein soleil. Ce dihé est consommé quotidiennement dans une sauce et devient un véritable aliment qui compose l’essentiel de la ration lors des périodes de famine. C’est grâce à la spiruline que ces tribus ainsi que les enfants semblent à l’abri de la malnutrition.

… et l’univers

La spiruline devrait faire partie de la dotation de base des astronautes en voyage pour Mars. Grâce à sa haute concentration en macro-nutriments (dont en protéines), vitamines et minéraux, elle permet d’assurer une alimentation adaptée. Facilement cultivable et permettant le recyclage des eaux usées et la production d’oxygène en consommant le CO2, la Spiruline est idéale pour ce type de missions où le rendement et l’encombrement sont optimisés.

La spiruline est un aliment millénaire consommé à travers le monde, et bientôt probablement au-delà. Bien avant la découverte de ses composants et de ses mécanismes d’action, cette micro-algue était déjà consommée à des fins thérapeutiques et de performances.

Source

Vidalo, J.-L. (2008) Spiruline : L’algue bleue de santé et de prévention, France : Éditions du Dauphin .

La spiruline est un excellent complément alimentaire, complet et facile à ingérer. Elle permet une récupération très rapide.

— Paul / Giromagny Team