Franchissez tous les obstacles avec Yann Senjaric

C’est sur le tard et un peu par hasard, grâce à l’épreuve de sport du baccalauréat, que Yann Senjaric se met à l’athlétisme à Saint-Julien-en-Genevois puis, auprès des meilleurs entraineurs d’Aix-les-Bains. De ses débuts de footballeur jusqu’à sa victoire aux Jeux des Balkans 2017 sur le 400m haies, ce franco-croate hyperactif nous dévoile son parcours d’athlète mais aussi de coach sportif à Genève.

A : A quel moment et où as-tu commencé l’athlétisme ?

Y : C’est seulement à 19 ans que j’ai réellement commencé l’athlétisme suite à d’excellents résultats obtenus le jour des examens en sport option athlétisme au Baccalauréat. Mes professeurs m’ont vivement conseillé de prendre une licence. Je me suis inscrit d’abord à l’Athlé Saint Julien 74, puis j’ai évolué à l’AS Aix-les-Bains pour chercher l’expertise du groupe sprint très réputé, mené par Pierrot Carraz. Depuis 2017, c’est un nouvel entraineur qui me guide : Frédéric Gazeau. Il est très fort et j’aime sa vision des choses.

 

A : Pratiquais-tu d’autres sports quand tu étais plus jeune ?

Y : Oui, j’ai toujours été très actif et “casse-cou” avec les copains : fana de skate, snowboard l’hiver, au club de foot depuis mes 5 ans, puis tennis à 15 ans.

 

A : Quand as-tu découvert ton talent pour la course de haie ? Pourquoi as-tu choisi cette discipline ?

Y : Le 400m haies a été ma 1ère course d’athlétisme sans vraiment d’entrainement, sans même le choix, juste dans le but de courir pour le club et rapporter des points à l’équipe. J’ai essayé d’autres disciplines mais celle où je m’exprimais le mieux était les haies basses (400m haies : 1 tour de piste avec 10 haies élevées à 91cm). J’ai très vite progressé, ce qui m’a encouragé à persévérer. C’est une discipline très complète qui allie vitesse, résistance, souplesse, technique de franchissement, schéma de foulées et adaptation du rythme obstacle après obstacle.

 

A : Fais-tu de la compétition dans d’autres disciplines ?

Y : Oui, le 400m plat pour être titulaire du relais 4x400m.

 

A : Quel est le plus beau souvenir de ta carrière d’athlète ?

Y : Une course le 13/07/14 à Varazdin en Croatie qui m’a beaucoup apporté : mon 1er titre de champion de Croatie, un record personnel, les minimas pour les championnats d’Europe… et tellement d’euphorie ! Et puis chaque course où j’enfile la tenue nationale croate est indescriptible, elle m’aide à me transcender.

 

A : Quels sont les traits de personnalités ou forces physiques les plus importants pour un sportif de haut niveau, selon toi ?

Y : Je pense que l’humilité est la 1ère car on a beau se surpasser, remporter des victoires, battre des records, passer à la télé… on restera toujours humain, vulnérable et éphémère sur Terre.

La 2ème est le respect envers ses adversaires car on puise en eux notre force pour gagner.

La 3ème est l’écoute de soi. Se connaitre est indispensable pour progresser.

La 4ème est la détermination qui grâce au travail permet d’atteindre ses objectifs voire même son rêve.

La 5ème est la créativité car très souvent, il faut savoir ouvrir les yeux, être attentif à ce qui nous est offert et faire travailler son imagination pour créer de nouvelles opportunités.

 

A : Tu n’es pas uniquement un sportif d’élite. Raconte-nous ta carrière de Coach Sportif !

Y : Je suis entraineur/coach sportif à mon compte à Genève depuis maintenant 5 ans. J’ai aussi travaillé dans un centre de bien-être et remise en forme. Je m’inspire beaucoup de mon sport de prédilection l’athlétisme pour entrainer ma clientèle. Je collabore avec la clinique Efficium aux Acacias, j’exerce à domicile, à l’extérieur et dans un studio de Personal Training appelé Funcwork aux Eaux-Vives. Je suis également ambassadeur d’Algorigin et de Five Sport Management avec la double casquette d’athlète et coach.

 

A : Pour quelles raisons principales les gens viennent te voir en tant que Coach ?

Y : Chaque personne à son objectif et je propose un entrainement personnalisé en fonction. Il peut y avoir une compétition en jeu ou de la rééducation pour donner suite à une blessure. Certains travailleront surtout sur l’assouplissement et mobilité articulaire pour lutter contre les maux de dos ou de nuque, d’autres chercheront la perte de poids et le renforcement musculaire générale. Globalement, les gens veulent s’évader, évacuer le stress et se sentir bien dans leur corps. Mon quotidien est hyper varié et passionnant !

 

A : Comment évalues-tu les besoins d’un client ?

Y : La plupart du temps les choses se font naturellement au cours des séances : on communique, on rigole, j’observe, j’analyse et en même temps… on s’entraine dur ! Inutile de faire des séances tests ou des questionnaires d’évaluation. Je me base sur la communication, j’écoute mes clients et je leur pose des questions, je me documente, j’arrive avec du nouveau et parfois avec un objectif surprise pour les motiver !

 

A : Comment se déroule une session avec toi comme coach ?

Y : Une séance dure 1 heure. Systématiquement 10 min d’échauffement et 10 min de retour au calme et étirements. Il nous reste 40 min au milieu de corps de séance pour bosser et suer ! Je tente de développer toutes les qualités physiques chez n’importe qui à savoir l’endurance, la force, la vitesse, la souplesse, l’équilibre, la coordination, etc. Bien sûr tout cela réparti sur plusieurs séances dans l’optique d’avoir un corps équilibré.

 

A : Est-ce que tu as un exercice préféré ? Si oui, lequel ?

Y : Oui, les bondissements et franchissements d’obstacles en tout genre. Mais ce n’est pas donné à tout le monde… il faut accepter la chute parfois !

 

A : Quelle est ton astuce pour motiver les gens ?

Y : Quand le feeling passe bien, alors on ne regarde pas la montre et on ne s’économise pas. Je leur rappelle souvent leur parcours et leur objectif personnel. Toutes les séances accumulées et les efforts fournis passent par des moments difficiles et hors de leur zone de confort. La finalité est tout simplement la bonne santé et la capacité de bouger en découvrant de nouveaux sports comme la marche en montagne, l’escalade, la boxe, la natation, la course à pied, le cyclisme, les sports de glisse, la liste est longue. Et forcément découlera du plaisir.

 

A : Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Y : J’aime la diversité des gens que je fréquente, leurs origines, leurs vécus, leurs personnalités, leur confiance. Le sport est une partie de ma profession mais le relationnel est encore une autre dimension qui enrichie bien plus notre quotidien. Être coach, c’est booster les gens ! Des fois une discussion est plus efficace qu’un exercice.

 

A : Raconte-nous un peu tes prochains projets !

Y : J’en ai pleins et des topissime ! J’ai comme projet à court terme d’ici ce printemps de démarrer un, voire deux, cours de sport en petit groupe avec la clinique Efficium axé sur la mobilité articulaire, l’assouplissement et le renforcement musculaire. Le 2ème cours serait orienté plutôt sur le cardio et le développement de l’endurance en extérieur.

 

A : Est-ce que tu suis un plan nutritionnel particulier ?

Y : Oui, avec Virginie Terrier à la clinique Efficium. Une prise de sang annuel lui permet de voir mon état général, puis on met en place une complémentation alimentaire, des cures. On ajuste et on fait un bilan tous les mois. Le tout accompagné d’une alimentation saine et diversifiée.

 

A : Quels produits Algorigin as-tu déjà testé ?

Y : J’ai déjà testé la spiruline.

 

A : Quels sont les avantages des algues selon toi ?

Y : Il m’est difficile de ressentir en particulier les bienfaits des algues car j’ai souvent plusieurs cures en même temps. Les résultats sur moi sont bons et les études scientifiques sur les algues sont positives alors je fais confiance en Algorigin.

 

A : Comment préfères tu prendre les algues ?

Y : Je les prends uniquement en comprimé à jeun le matin.

 

A : As-tu une recette à nous partager ?

Y : Mes meilleurs repas sont ceux où je cuisine les légumes de mon potager, quel que soit la recette, la cuisson, c’est un pur bonheur de travailler la terre, de récolter et de consommer frais !

En savoir plus sur Yann Senjaric :

– Son âge : 28 ans
Nationalité : Franco-Croate
Sport : Athlétisme 400m Haies
Métier : Personal Trainer à Genève.

– Palmarès : 

  • Vainqueur des Jeux Balkans 2017 sur 400m Haies
  • Championnats d’Europe 2014 à Zurich (400m Haies et relais 4x400m)
  • Champion de Croatie 400m Haies depuis 2014
  • Sélectionnés en équipe national depuis 2014

– Records :

  • 400m Haies : 50 sec 88
  • 400m : 47 sec 83
  • 800m : 1 min 52 sec 82

– Toi en 3 mots : Patient, positif, combatif

Algorigin_Yann_Senjaric_2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *