Interview de Diego Pazos, notre coureur "papillon" préféré

Nicole

Tout récemment rentré de l’île de la Réunion avec une belle 4ème place dans le prestigieux trail de la Diagonale des fous, Diego Pazos n’est pas seulement un des meilleurs trail runners au monde. Originaire de Lausanne avec un master en criminalistique en poche, Diego est également l’initiateur et l’organisateur du Montreux Trail Festival dont la première édition a eu lieu cette année. Dans cette interview, nous apprenons à mieux connaître notre coureur “papillon” préféré, qui partage avec nous ses astuces pour réussir sur tous les fronts.

ALGORIGIN : Diego Pazos, d’où viens-tu ?

DIEGO : Je suis né à Lausanne et j’ai grandi dans la “banlieue” Lausannoise, à Chavannes-près-Renens, j’en garde un souvenir extraordinaire ! Depuis plusieurs années, j’habite à Lausanne, je suis donc un pur produit local 😉

 

A : Quand est-ce que tu as découvert le trail ?

D : J’ai découvert le trail tout d’abord sur Internet à l’été 2011, en voyant Kilian sur l’UTMB 2011 avec un magnifique lever de soleil au col de la Seigne. De voir ces aventuriers de l’extrême comme je les appelais m’a vraiment motivé à franchir le pas pour me lancer ce défi gargantuesque. Puis, fin 2011 première course de trail, la Sainté Lyon, 70km de nuit, une super expérience avant de faire ma véritable première saison de trail en 2012. Ensuite j’ai été pris par la passion, je me suis découvert des qualités insoupçonnées et j’ai progressé en même temps que ma morphologie changeait s’adaptant d’un gabari trapu à un corps plutôt filiforme. En 2016, le fait de pouvoir représenter la Suisse lors du championnat du monde a été également quelque chose de marquant, c’est toujours un moment spécial de pouvoir représenter son pays dans un sport, quel qu’il soit d’ailleurs.

 

A : Quelle est l’histoire du nœud de papillon ? 

D : Le nœud pap’ c’est un peu comme si ma femme et mes proches couraient avec moi. J’en portais déjà énormément avant notre mariage, mais c’est un peu le symbole de notre couple et j’ai décidé de courir avec depuis notre mariage en juin 2015. Pour la petite histoire, les nœud pap’ que je porte sont ceux que mes amis m’ont offert lors de mon enterrement de vie de garçon, ils ont donc une double signification pour moi : Amour et amitié !
Avec le temps c’est devenu également un grigri 😉

 

A : Tu n’es pas uniquement un grand sportif. Raconte-nous un peu ce que tu fais en parallèle !

D : En parallèle de mon travail et mon entraînement, je me suis lancé dans l’organisation du Montreux Trail Festival, une course pas comme les autres alliant véritablement la musique (au rythme de Queen notamment, car Montreux était la ville de cœur de Freddie Mercury) et le trail. Le meilleur exemple est le format festif nommé la Freddie’s Night qui propose des animations et des spectacles de lumière sur tout le parcours ! 
Apporter un élan nouveau dans les courses de trail, fédérer toute une région puisque le grand parcours de 164 km et 12’000 m + et un véritable Tour des Alpes Vaudoises et faire découvrir mon terrain de jeu, là où je passe le plus clair de mon temps lorsque je prépare des compétitions internationales. Cette région de la riviera et des alpes vaudoises et notre beau canton de Vaud méritaient une vitrine comme celle-ci pour les amoureux des sports nature. Nos montagnes sont belles et bien plus techniques que ce que les gens pensent… Ce festival de courses (7 formats au programme) est un peu à l’image du comité d’organisation, original, jeune et dynamique 😉
Venez découvrir cette atmosphère Ultra festive lors de la deuxième édition du 26 au 29 juillet 2018 (www.montreux-trail.ch)

 

A : Un conseil pour tout gérer de front ?

D : C’est un peu comme un puzzle, il faut assembler toutes les pièces correctement mais ce n’est vraiment pas facile, entre mes voyages à Berne pour le travail, ma journée de travail et mes entraînements à midi, mes soirées ont été souvent consacrées au Montreux Trail Festival mais pour moi le plus fondamental c’est mon équilibre familial. Par conséquent, je reste au maximum à l’écoute de ma femme pour qu’on se libère des plages en amoureux, j’en ai également besoin pour mon équilibre sportif ! Et dans tout ça l’arrivée du bébé va venir tout chambouler mais pour le meilleur j’en suis sûr… Se fixer des priorités c’est la base dans la vie, ça permet d’avancer 😉

 

A : Tu donnes quelle importance à ton alimentation ? Est-ce que tu suis un plan nutritionnel particulier ?

D : L’alimentation est extrêmement importante dans la vie d’un sportif. J’aurais tendance à dire dans la vie de tout le monde, mais certaines personnes n’en sont pas encore conscientes ou ne veulent pas le voir ainsi. Et pourtant… en tant que sportif, je ne fais pas de régime particulier, par contre je tente de varier mon alimentation au maximum, de manger équilibré et de respecter certains grands principes. Je ne suis pas pour les régimes spécifiques, je suis « flexivore » comme dirait Takinoa et je suis convaincu que l’on peut manger sainement et de manière équilibrée tout en se faisant vraiment plaisir.
Tout est une question d’habitude, une fois qu’on a trouvé cette routine équilibrée, on peut se permettre de faire des écarts, notamment pour tous les repas de fin d’année qui vont venir mais naturellement,on reviendra à cet équilibre de base en reprenant des bonnes habitudes une fois ces écarts digérés 😉 J’ai toujours suivi mon instinct personnel, non établi mais inspiré de plusieurs lectures très intéressantes sur l’apport de la nutrition et son influence dans notre vie en général.
A partir de maintenant, grâce à Algorigin, je vais pouvoir suivre un peu de plus près ma nutrition, principalement pour m’assurer que je n’ai pas de carences avec les heures de sports que je pratique. S’assurer que la santé est au rendez-vous est un point essentiel si l’on veut durer et surtout si l’on veut atteindre ses objectifs ou réaliser ses rêves.

 

A : Depuis que tu es suivi par Algorigin, as-tu perçu des changements/améliorations dans ton quotidien ?

D : Je prends de la spiruline et depuis peu de l’AFA klamath, des algues aux propriétés formidables. Je sens que ces produits me permettent de combler mes besoins en nutriments essentiels. Ces nutriments ne sont parfois plus disponibles dans des aliments trouvés dans le commerce, censés les contenir. Car ces derniers ne sont plus de bonne qualité à cause de la production de masse, de la cueillette verte des fruits et légumes ou de l’utilisation intempestive de pesticides.
Au quotidien, ces compléments me permettent rééquilibrer mes besoins, mais c’est également lors de mes compétitions que je sens les bienfaits. De plus, les résultats sont à prévoir sur le moyen -long terme, on ne voit pas de différence du jour au lendemain mais progressivement à moins que l’on soit au plus bas au moment des premières prises, dans ce cas, on verrait des résultats assez rapidement. Il s’agit de miser sur sa santé future.

 

A : Quels sont pour toi les avantages des produits Algorigin ?

D : Une production bien documentée, sensible aux défis environnementaux de ces prochaines années et qui ne mise pas sur la production de masse mais plutôt sur une production qualitative de la spiruline pour le bien-être des consommateurs. Cela paraît trivial mais pourtant dans notre société et surtout dans le milieu de l’agroalimentaire, ces notions ne sont que trop rarement respectées ! En plus, il s’agit d’une équipe jeune et dynamique, à l’écoute 😊

 

A : Quels sont tes prochains objectifs et tes projets à venir ?

D : Après cette merveilleuse Diagonale des Fous, mon dernier défi de l’année sera l’Ultra Trail Cape Town, le 2 décembre en Afrique du Sud, puis pleines de nouvelles surprises pour 2018 avec notamment un gros projet personnel et de superbes courses. Vous en saurez plus dans les prochains mois 😉


En savoir plus sur Diego Pazos :

– Son âge : 32 ans, bientôt 33 le 28 novembre 2017
Nationalité : Suisse, Espagnol
Sport : Ultra Trail
Métier : Master en criminalistique à l’Ecole des Sciences Criminelles de l’Université de Lausanne et actuellement Collaborateur spécialisé à la Police Fédérale Suisse à Berne.
– Famille : Bientôt papa et l’heureux mari d’une magnifique Maya
– Palmarès : 

  • 4ème Diagonale des fous en 2015 et 2017
  • 6ème aux championnats du monde IAU d’Ultra Trail 2016
  • 1er Eiger Ultra 2016
  • 1er 80 km Mont-Blanc 2016
  • 4ème CCC 2015
  • 11ème UTMB 2014
  • 3ème Verbier St Bernard en 2012
  • Victoires au Trail de la Galinette, Ultra Trail Marao, Trail des Paccots (27km), de la Vallée de Joux (35km), Humani’trail (27km) et de nombreux podiums
  • Toi en 3 mots : Joie de vivre, souriant, perfectionniste 

– Site internet : http://diegopazos.ch/

Genève, novembre 2017