Interview de Maxime Grenot au championnat de France de trail

Pauline

Le 16 et 17 Septembre dernier avait lieu le championnat de France de trail long. Les meilleurs trail runners français se sont retrouvés à Gérardmer dans Vosges pour 61km de course et 3500m de dénivelé positif. Maxime Grenot, trail runner soutenu par Algorigin, était présent et fini sa course avec une superbe 11e place scratch (9ème place dans sa catégorie). Maxime nous fait part de cette course et de cette expérience riche en émotions.

ALGORIGIN : Comment as-tu préparé ta course ? Des programmes particuliers, un coach ?

MAXIME : Le championnat de France de trail long, c’était l’objectif de ma saison. On avait ça en tête avec mon coach à ma reprise en début d’année. Le but était d’arriver en forme le jour J, chose jamais évidente. On avait convenu d’un programme de course pour monter en puissance tout au long de la saison : avec des trails courts, quelques Kilometres Verticaux, le trail des Hauts Forts à Morzine début aout (50km et 4000D+) et pour finir le trail du Semnoz, deux semaines avant le championnat de France pour finir la préparation.

A : Mentalement, qu’est-ce que ça fait de participer au championnat de France par rapport à un autre trail ?

M : Le championnat de France, c’est le trail organisé par la fédération française d’athlétisme, auquel j’accorde beaucoup d’importance car je viens de l’athlétisme. Cette année, toutes les têtes d’affiches étaient présentes, et faisaient de ce championnat le plus relevé depuis sa création. Pour moi, c’était l’occasion de me confronter à tous les meilleurs français sur une seule course, me jauger par rapport à eux, et voir où je me situe dans la hiérarchie pour une première participation. De plus, c’était un championnat dans les Vosges, d’où je suis originaire, avec beaucoup de monde que je connaissais, et qui m’ont beaucoup encouragé. Mes parents étaient là, mon coach aussi, donc la motivation ne pouvait qu’être présente ! D’ailleurs je tiens à dire un grand merci à mon petit frère et à mon papa qui ont organisé le ravitaillement sur toute la course. C’était aux petits oignons ! Et un grand merci aussi à mon coach, qui se casse la tête pour me faire mes plans d’entrainements et qui m’a permis de faire une super course.

A : Comment s’est déroulée ta course ? As-tu eu des coups de mou, qu’est ce qui te passait par la tête dans les moments les plus durs ?

M : La course était presque parfaite ! Je dis presque car je m’égare sur le parcours et je perds quelques minutes bêtement, qui me coute sûrement un Top 10. Mais ça fait partie du trail.
Mise à part ce petit incident, cette course c’était du pur plaisir. J’ai tout de suite vu que j’étais dans un bon jour ; des supers jambes dès le départ qui me permettent d’être dans le groupe de tête sans difficultés. Je suis à 5 minutes de la tête à mi-course, et je me « freine » car je sais que la course est longue mais les jambes sont là. Un petit coup de mou arrive à la 5ème heure de course, mais comme à mon habitude je fais le dos rond, j’attends que les jambes reviennent en me disant que je suis dans le Top 10, et que d’autres doivent être comme moi à ce moment de la course aussi… Je perds 3 places pendant la demi-heure où je ne suis pas très bien, mais j’en reprendrai 2 sur la fin de course car je termine toujours bien les derniers kilomètres de course.

A : Est-ce que tu as réalisé que tu avais fait une aussi bonne course avant de passer l’arrivée ?

M : Toute la course j’ai essayé de me canaliser. Je connaissais ma place et je savais qu’il y avait du beau monde derrière moi mais je ne n’avais pas l’impression de ne pas être à ma place. Je savais que je faisais une belle perf. J’étais vraiment venu avec des ambitions. Mon coach voulait que je sois dans le top 30 et je crois que c’est réussi … Après coup, je me dis que c’est très bien, que je suis satisfait et que ma saison est réussie. Mais j’ai envie de plus maintenant !

A : Décris ta course en 3 mots :

M : Plaisir – Densité – Satisfaction

A : Quelles sont les avantages de la spiruline pour toi en tant que sportif ?

M : Tout d’abord, dans ma pratique du trail, la Spiruline couplée à une alimentation contrôlée par Celia Karleskind a un bénéfice indéniable. En effet, malgré mes nombreux entraînements et l’enchaînement des compétitions je ne me sens pas fatigué ! Je récupère facilement des courses de plus de 6h ! Je me sens capable de vite repartir à l’entrainement après les compétitions, je ne ressens pas de lassitude, qui était parfois présente dans le passé …
Je remarque aussi un net changement dans ma vie de tous les jours. Je n’ai plus de coups de fatigue à 10h ou juste après le repas du midi ! Et ça j’en suis vraiment satisfait ! Car ce n’était jamais évident de se sentir fatigué quand on doit exercer le métier de kinésithérapeute qui est relativement physique.  Lorsque je rentre du travail à 20h, je n’ai pas de difficulté à aller m’entraîner malgré la journée passée au cabinet.
Et pour finir, je n’ai jamais été aussi en forme et j’ai atteint mon poids de forme très rapidement avec cette alimentation. Pour résumer, la prise de Spiruline accompagnée d’une alimentation contrôlée à un réel impact sur la condition physique et sur la vie de tous les jours.

A : As-tu des objectifs particuliers après cette performance plus qu’encourageante ?

M : Maintenant il va falloir faire mieux, pas le choix ! Plus sérieusement, les objectifs ne changent pas. Je voulais me jauger par rapport aux meilleurs français et maintenant je sais où j’en suis. Je sais ce qu’il faut faire pour être plus proche d’eux dans le futur. Même si avec mon métier de kiné ce n’est pas simple, je vais trouver des solutions pour augmenter le volume d’entrainement, car il n’y a pas de secret….
Mon objectif est d’être encore plus performant sur ce format de course qui me convient bien. Donc je préparerai quelques gros objectifs en 2018 afin d’être confronter aux meilleurs et passer encore un palier (je l’espère). Et il y a un autre objectif à long terme mais celui là il reste secret 🙂

Découvrez dès maintenant l’interview de Maxime ainsi que son expérience Algorigin !

Crédit photo : Vrai Rose