Rencontre avec Reynald Bourdier, guide de montagne et membre de Meltingspot

Pauline

Reynald Bourdier, ambassadeur Algorigin, profite de chaque journées passées en extérieur. Bien loin des champs de colza du centre de la France qui l’ont vu grandir il transmet son amour de la montagne au travers son activité de guide de montagne. Il revient pour nous sur son accompagnement grâce aux produits Algorigin.

Algorigin : Raconte-nous ton parcours et ton métier en quelques mots ?

Reynald : Enfant j’empilais les cartes postales de montagne du fond d’un sordide internat de Bourges, ma manière de m’évader. Alors quand les portes se sont ouvertes, j’ai mis un grand coup de pied dedans et j’ai débarqué dans les Alpes. Pas une journée à l’intérieur, pas une minute à perdre.

Liberté ; c’est ce que j’ai ressenti en posant mes skis dans la neige lors de mon premier contrat de pisteur secouriste, j’avais 18 ans et j’étais payé pour passer mes journées skis aux pieds, dingue !

Aujourd’hui, après quelques années comme accompagnateur en montagne et 20 ans de guide, je me dis que cette liberté est la plus belle chose qui m’ait été donné, que je dois lutter chaque jour pour la garder.

Maintenant, rocher gris et neige fraiche sont mes biotopes favoris, loin de l’écran, loin de la paperasse. Un environnement riche, des moments précieux avec mes amis, ma famille et mes clients, du temps, c’est ce que je veux dans cette drôle de vie de Guide de Haute Montagne.

A : Comment as-tu connu Algorigin ?

R : Marc Bushi, un ami m’a fait rencontrer Renaud (Renaud Langel, fondateur d’Algorigin NDLR). Nous sommes tous des passionnés. L’idée de faire découvrir Algorigin aux membres de l’association Meltingspot semblait évidente.

A : Depuis quand et pourquoi as-tu  choisis d’intégrer les compléments alimentaires à base d’algues  ?

R : Je prends des complément Algorigin depuis le mois d’Aout. Couplé à un changement d’alimentation qui supprime le sucre et beaucoup d’aliments acidifiants (lait, alcool, céréales etc…). Chaque complément me permet d’entretenir la machine tout au long des saisons, d’encaisser de longues journées d’effort, de mieux récupérer.

J’ai trainé des tendinites aux coudes et aux épaules pendant plus de 10 ans. Elles ont disparu. Je n’ai plus de douleur, mes journées d’escalade sont d’autant plus agréables, le résultat est très motivant.

Je passe ma vie sur le terrain, à skier, à grimper, à marcher, à dormir en refuge, à voyager, depuis longtemps comme amateur et bientôt 30 ans en tant que professionnel. Je vieillis, bien, mais je vieillis ! Les compléments sont une aide simple, naturelle et efficace pour continuer à garder un rythme d’effort élevé et me préserver.

A : Quelles algues as-tu sélectionné pour t’aider à trouver une vie meilleure ?

R : La Spiruline, l’Astaxanthine et l’Élixir de spiruline

La spiruline et l’Astaxanthine sont des bases quotidiennes quel que soit le programme de la journée. L’Élixir est destiné aux journées sur le terrain pour une meilleur récupération.

A : Tu fais partie des ambassadeurs Algorigin les plus engagés. Qu’aimes-tu le plus chez Algorigin ?

R : C’est une histoire de feeling, d’humain, je fonctionne comme ça, et il me semble qu’il en va de même dans les locaux d’Algorigin.

Les algues sont une partie prometteuse de notre alimentation, une belle solution à beaucoup de problèmes de santé, une alternative face à un schéma de production alimentaire en faillite, une ressource inexploitée et encore trop connotée.

Algorigin s’entoure d’une éthique et d’un état d’esprit respectueux, de la production à l’emballage, ça me plait.

A : Qu’as-tu envie de faire passer comme messages aux professionnels de la montagne qui ne connaissent pas encore la marque ?

R : Soyez curieux !

Nous n’aimons pas les contraintes, et les cures de compléments sont une aide simple, facile et efficace. Nous sollicitons beaucoup notre corps, le temps pour en prendre soin est de plus en plus réduit… Ne pas hésiter, aller de l’avant, remettre ses schémas d’alimentations en question, expérimenter et être curieux, la bonne surprise est au bout !

A : Quelque chose à rajouter ?

R : L’alimentation est source de bien-être et de bonheur et j’insiste sur l’état d’esprit, la curiosité, l’envie de changer qui doivent être les moteurs pour aller vers un bien être basique, celui de notre corps. Bien manger, entretenir les fondations, se faire plaisir au quotidien, le reste suivra.

En savoir plus sur Reynald Bourdier :

– Son âge : 47 ans
Nationalité : Français
– Famille : Emilie, 40 ans, ma femme. Lynn et Timothé, 12 et 6 ans
Sports : l’escalade et le ski de rando / free ride / free rando, l’alpinisme, le canyon…

– Toi en 3 mots : Curieux, impatient, bordélique

fullsizeoutput_650

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *