Le pouvoir de la Chlorella, pour aider à détoxifier l’organisme.

Pauline

L’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les aliments naturels que nous mangeons sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

Si l’environnement et l’alimentation apportent les nutriments dont nous avons besoin, ils peuvent aussi être chargés de substances toxiques tels que les métaux lourds. En trop grande quantité, ces derniers nous sont nuisibles.

Des solutions naturelles et végétales, telle que l’algue Chlorella, existent afin de nous aider à détoxifier l’organisme.

 

En savoir plus sur les métaux lourds

 

Ce sont des éléments chimiques, naturellement présents en petites quantités sur la planète.

L’activité humaine a contribué à augmenter significativement leur présence. La combustion des matières fossiles provoque un rejet de métaux lourds dans l’atmosphère. On les retrouve purs ou sous forme d’alliage dans de nombreux secteurs.

 

L’impact des métaux lourds sur la santé

 

Les manifestations d’un empoisonnement aux métaux lourds sont diverses. Elles varient en fonction du métal et de sa quantité.

En effet, certains de ses éléments sont indispensables, à faible dose, à notre organisme comme le fer ou le sélénium. D’autres comme le mercure, le plomb ou le cadmium sont toxiques y compris à de très faibles doses.

Les risques encourus suite à l’exposition aux métaux lourds sont variables. Les signes peuvent aller d’une simple irritation, à l’apparition de cellules cancéreuses, à des problèmes respiratoires, nerveux ou encore à la stérilité.

 

La chlorella pour la détoxification des métaux lourds

 

La chlorella est reconnue pour être une micro algue particulièrement active pour la détoxification naturelle des métaux lourds de l’organisme.

 

La Chlorella, micro algue riche en chlorophylle

La Chlorella est l’un des aliments les plus riche en chlorophylle. Ce pigment est responsable de la photosynthèse chez les végétaux. Il a la capacité de transformer l’énergie lumineuse en énergie chimique. La structure de la chlorophylle, très semblable à l’hémoglobine humaine, lui vaut le surnom de « sang vert ».

Apportée par la chlorella, la chlorophylle est absorbée au niveau intestinal où elle rejoint la circulation sanguine. Grâce à sa capacité à se mélanger tant aux liquides qu’aux matières grasse, elle permet de capter les métaux lourds circulants et présents au sein des tissus.

Une fois captés par la chlorophylle, les métaux lourds sont emprisonnés et éliminés via les urines.

 

La composition de la membrane de la chlorella

La membrane de la Chlorella est composée de cellulose indigestible. Cette structure est une fibre alimentaire et permet un transit optimal. La membrane de la chlorella se distingue également par la présence de sporopollénine. Ces molécules permettent de fixer de manière irréversibles les toxines présentes dans le tube digestif.

Ainsi, les métaux lourds sont séquestrés par la membrane de la chlorella et éliminés par les selles.

Focus sur la chlorella pour détoxifier les amalgames dentaires

 

Nous avons demandé l’avis du Dr GAUTHEY Virginie, chirurgien-dentiste. Dans son cabinet, les dernières technologies sont utilisées et les nouveaux protocoles sont appliqués systématiquement afin d’assurer des soins de grande qualité tout en privilégiant le confort de ses patients.

 

La présence d’amalgames dentaires d’ancienne génération, dits « plombage » est une cause d’intoxication. Le plomb peut se diffuser dans l’ensemble de l’organisme.

Lorsqu’il y a suppression des « plombages » en cabinet dentaire, cela permet de stopper cette exposition quotidienne aux toxines. Des précautions lors de la dépose sont prises afin de limiter le contact et l’ingestion des résidus d’amalgame.

 

« Cela fait maintenant 18 ans que je ne réalise plus d’obturation dentaire type amalgame d’argent. Toutefois, je ne propose pas systématiquement de déposer tous les amalgames, car cela pourrait occasionner une hypersensibilité douloureuse. La dépose d’un amalgame reste une opération délicate car il faut aspirer à la source le maximum de matière déposée afin d’éviter au patient de l’avaler. »

 

A cette étape, la chlorella est un allié, elle a fait l’objet d’études validant son impact positif. L’utilisation externe de chlorella permet d’intercepter les métaux libérés par la dépose de l’amalgame dentaire. L’exposition au plomb est donc largement diminuée.

 

« En France, la Chlorella est encore peu connue dans le milieu de la dentisterie. Mais, avec études à l’appui, je pense la prescrire à mes patients, en particulier lors de déposes d’amalgames. »

 

La Chlorella permet la réduction des taux de plomb sanguin et tissulaire. Suivant une posologie de  2 comprimés /10kg pendant 10 jours, elle permet de réduire de 84% la présence de plomb dans le sang et de 47% dans les tissus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *