Trail : optimisez vos performances avec la [micro]nutrition

Pauline

Tous ceux qui pratiquent un sport d’endurance savent bien que leurs performances du jour J est le résultat d’une préparation sur du long terme.

De plus en plus de traileurs se font accompagner par des préparateurs sportifs. Ils peuvent également faire appel à des conseillers en nutrition et micronutrition.

Parler de nutrition c’est s’intéresser au fonctionnement de l’organisme et proposer des recommandations alimentaires pour le maintenir en bonne santé. Etudier la nutrition c’est étudier les nutriments : protéines, lipides et glucides.

Quand on parle de micronutrition, on ajoute à cette étude des nutriments, une analyse des micronutriments : vitamines et minéraux. En micronutrition on intervient sur le régime alimentaire dans sa globalité et aussi sur la complémentation.

En effet, avant, pendant et après la course, l’alimentation et la complémentation jouent un rôle déterminant pour le sportif.  Avec un accompagnement sportif et nutritionnel, il opte pour une démarche globale. Il se prépare physiquement et mentalement pour améliorer ses performances lors de la course.

 

Nos micronutritionnistes accompagnent Diego Pazos vainqueur de l’UTMB Oman 2018. Diego se complémente depuis plusieurs saisons avec les solutions santé naturelles Algorigin. Il fait partie de nos premiers ambassadeurs.

 

« Je suis persuadé que les vertus de la spiruline et d’autres algues sont sous-estimées. » Diego Pazos

 

Depuis cette année, Lawrence Laughery du team suisse Compressport bénéficie également d’un accompagnement en micronutrition.

Lawrence a choisi les compléments alimentaires Algorigin, il sera accompagné par nos micronutritionnistes suivant son calendrier de courses 2019.

 

« Chez Algorigin, j’ai vite découvert une équipe de professionnels sérieuse offrant des produits de qualités. » Lawrence Laughery

 

Aujourd’hui, je partage avec vous quelques conseils pour vous aider à améliorer vos performances pour la prochaine saison.

Pensez la phase de préparation dans l’assiette

 

« Dès que j’ai commencé à courir des Ultras, je me suis rendu compte de l’importance de respecter son corps et par conséquent de bien se nourrir. » D.P.

 

Il est important d’adopter une bonne hygiène alimentaire sur du long terme. L’alimentation doit vous apporter les vitamines et minéraux indispensables au transport de l’oxygène dans le sang et à la contraction musculaire.

 

« Trois mois avant une course, je vais faire une cure de spiruline et veillez à ce que je ne sois pas en déficience de fer ni de magnésium par exemple. » D.P.

 

Le calcium et le magnésium contenus dans la spiruline sont intéressant pour optimiser la contraction musculaire.

Le fer, apporté en quantité suffisante dans Spiruline et en quantité renforcée dans Spiruline Fer favorise l’oxygénation musculaire en augmentant la vO2max des athlètes et aide à lutter contre les carences en fer chez les jeunes athlètes surtout chez les adolescents.

 

« Je fais attention à ma nutrition depuis que j’ai compris l’importance de bien choisir et de privilégier certains aliments pour la pratique sportive. Cela prend du temps mais ça en vaut grandement la peine. Il faut bien se connaître ainsi que ses besoins nutritionnels et ses éventuelles carences. » L.L.

En général, voici la posologie que je recommande en mode préparation de trail :

 

– 10 à 15 comprimés de spiruline par jour pour faire le plein de vitamines et minéraux indispensables à l’activité physique, tout au long de votre saison sportive.

– ou 4 comprimés de Spiruline Fer par jour pendant 3 mois.

Ce compléments alimentaires 100% naturel et végétal est une spiruline enrichie naturellement en fer dans son bassin de culture. Je la recommande en cas de carence en fer ou de risque de carence en fer. 4 comprimés par jour équivaut à 93% des AJR en fer.

Optimiser l’effort

 

L’alimentation pendant l’effort est la bête noire de nombreux athlètes. La boisson d’effort est un incontournable afin d’obtenir de l’énergie et de repousser au maximum le « mur » bien connu des sportifs d’endurance.

 

« Il faut trouver des aliments qui font plaisir ou des manières de s’alimenter qui ne soient pas contraignantes sinon ça devient compliqué en Ultra 😉 » D.P.

 

L’alimentation ainsi que la complémentation jouent un rôle prépondérant en apportant, par exemple, des substances anti inflammatoire.

Une carence en oméga 3 peut créer de l’inflammation. Lors de la course, la consommation de fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes…) ; permet un apport d’omega 3 intéressant. En plus de ces aliments clés, je recommande aussi une complémentation naturelle avec l’algue Schizochytrium sp qui offre un apport 100% végétal d’omega 3 DHA particulièrement adapté au sportif.

 

« L’alimentation choisie apportera ce dont j’ai besoin à mon organisme afin de terminer dans de bonnes conditions. » L.L.

 

Enfin, l’Elixir de Spiruline qui est un extrait concentré de phycocyanine, le pigment bleu de la spiruline, est particulièrement bien adapté lors de l’effort. C’est le complément alimentaire Algorigin est le plus demandés par les sportifs.

Son activité anti-inflammatoire fait d’elle une des meilleures molécules connues à ce jour (en fonction de son poids moléculaire).

La molécule de phycocyanine est structurellement proche de celle d’hemoglobine. Ainsi, l’Elixir de spiruline permet une action « EPO-like » et crée une meilleure oxygénation des tissus. Les performances, les capacités d’endurance et aussi de récupération sont optimisées.

En général, voici la posologie que je recommande pendant l’effort :

 

Pour les séances de plus de 45 minutes, une boisson d’effort adaptée est indispensable. En ajoutant 1 cuillère à soupe d’Elixir de spiruline dans la gourde, la phycocyanine jouera son rôle anti inflammatoire.

Profiter de l’après pour se reconstruire

 

La pratique d’une activité physique intense puise dans les réserves en vitamines et minéraux. Les muscles, mis à rude épreuve, nécessitent un apport protéique important pour leur réparation. Dans les 30 minutes après l’effort il est important de bien s’alimenter et de se complémenter pour une récupération optimale. Cette fenêtre métabolique permet une assimilation plus importante des acides aminés, vitamines, minéraux utilisés pendant l’effort.

La spiruline grâce à son apport en protéines, en vitamines (hormis la vitamine C) et en minéraux permet une reconstruction optimale des stocks.

 

« Ma collation de prédilection dépend de l’effort que j’ai fait. Je me tourne généralement vers une boisson et un aliment riche en protéines. »  L.L.

 

De plus, le muscle se développe principalement à distance de l’activité physique. Des temps de récupérations adaptés, un sommeil réparateur et des jours « off » sont donc indispensables, … mais tout ça le préparateur physique l’a en général bien intégré dans le plan.

En général, voici la posologie que je recommande après l’effort :

 

Afin de profiter de cette fenêtre métabolique, 10 comprimés de spiruline pris dans la 1/2 heure après l’effort permettront de reconstituer les stocks de vitamines et minéraux.

 

« Le corps lorsqu’il n’est pas biaisé par des dépendances a tendance à demander ce dont il a besoin. » D.P.

Vous souhaitez plus d’information ?

Je suis à votre écoute pour répondre à vos questions !

 

Pauline Nouvellet, micronutritionniste Algorigin

Crédit photo : Cyrille Quintard

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *